La CNAC dit NON au projet du village de marques.

Suite aux dernières décisions de justice nous avons tout lieu de penser que ce village de marque ne se fera pas.

Merci à tous ceux qui depuis plus de 3 ans se sont battus contre ce projet qui aurait fragilisé les commerces des centres-villes des nombreuses cités de la zone de chalandise dans un rayon d’environ 100 km.
Félicitations toutes particulières à Lionel Castado Président des Vitrines Libournaises, à son équipe, et à Maître Frédéric Doueb Avocat du Collectif National qui a su, par des arguments justes, convaincre les membres de la CNAC de prendre cette sage décision pleine de bon sens.
Bien entendu cet avis particulièrement important ne signifie pas que la partie est définitivement gagnée car Monsieur le Maire de Coutras, dans sa ‘mégalomanie’ communale qui fait fi de l’intérêt du commerce régional et des consommateurs qui plébiscitent de plus en plus un commerce de proximité, a déjà annoncé qu’il déposerait un recours devant la Cour d’Appel.
Le combat contre ce projet dépassé continue donc.

Nouveau revers pour le village des marques de Coutras avec l’avis défavorable de la commission nationale.
L’architecte du Village des marques de Coutras en Gironde a imaginé un village résolument contemporain, économe et bas carbone selon le constructeur Vinci immobilier. L’ensemble du projet vise d’ailleurs des Labels environnementaux. / © Vinci immobilier site internet.

Le couperet est tombé : avis défavorable de la commission nationale d’aménagement commercial pour la création de ce village controversé de 15 000 mètres carré prévu à Coutras dans le nord Gironde. C’est un nouveau revers après l’avis défavorable de la commission départementale en février dernier.
Décidément, quand ça ne veut pas… C’est le deuxième revers en quatre mois pour le projet de village des marques à Coutras. La commission nationale de l’aménagement commercial a dit non à l’implantation de ce complexe commercial XXL qui promet 400 emplois à la clef. Un projet porté par Retail Outlet Shopping ( ROS ) spécialisé dans ce concept.

Coutras résolue à aller jusqu’au bout
Le maire de Coutras, ville qui attend fermement le projet et ses retombées économiques, est plutôt positif et confiant. Jérôme Cosnard annonce qu’il va porter le dossier en justice pour obtenir le village des marques sur sa commune. Il est résolu à aller jusqu’au bout. Il sait que ce type de projets est long à mettre en oeuvre car il doit faire face à de longues procédures, notamment pour contrer les opposants au projet.
Ça s’est joué à très peu, à une voix près ( à la CNAC, ndlr ), c’est dire si on est passé près de la victoire. On va saisir la Cour d’appel pour aller présenter ce dossier à des magistrats et à des hommes et femmes politiques. Les magistrats examineront sur le droit.
Il faut compter un an avant d’avoir l’arrêt de la Cour.

Deux visions s’affrontent
Un projet qui fait craindre pour l’emploi aux alentours. Il souffre aussi d’un manque de concertation pour les opposants, notamment le maire de Libourne, Philippe Buisson. Les villes moyennes aux alentours n’ont pas été associées ou informées alors qu’elles connaîtront un impact à cette installation de nombreux commerces.
Ils ne l’ont pas conçu comme étant un projet qui s’inscrirait dans une démarche « gagnant-gagnant » pour le territoire de Coutras mais aussi pour tous les territoires périphériques.
L’opposition à ce projet vient notamment des commerçants de la ville voisine de Libourne qui y voient un danger porté à leur activité déjà difficile.
Un autre député, celui du Libournais, Florent Boudié, lui aussi LREM, n’est pas favorable à ce projet que lui estime plutôt  » daté « .
Les promoteurs avaient pourtant mobilisé ces derniers jours
Depuis le refus de la commission départementale, les promoteurs du projet avaient mobilisé, notamment la députée LREM du secteur Véronique Hammerer qui avait fait part de son soutien en adressant un courrier au président de la commission nationale : elle y voit  » un projet porteur pour ce territoire. « 
Par Christine Le Hesran pour France 3 Nouvelle Aquitaine le 17/05/2019

Zoom sur ...

N’oublions pas de souligner cette nouvelle version de ‘faux’ magasins d’usines orchestrée par une société espagnole ...
« Référenseigne expert fashion » 2019 met en avant une montée en puissance significative du canal de vente des… ...
Dans sa plaquette de présentation la plateforme MAGDUS fait état qu’à l’occasion du Salon du SIEC qui se tient ...

Mentions légales